Rechercher
  • WIIS France

Blogpost #4 Portrait d'Elena Lysak

Mis Ă  jour : avr. 16


WIIS France a eu le plaisir de s'entretenir avec Elena Lysak, doctorante à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris. Ses recherches portent sur les questions liées à la place des femmes dans la société contemporaine. Formée en relations publiques, elle a travaillé pendant plusieurs années en tant que journaliste, et enseigné à l’université. Son intérêt pour le sujet des rôles sociaux des sexes, l’a poussé à réaliser un Master en sociologie et deux études scientifiques. La première sur l’égalité professionnelle des genres dans l’armée russe, et la deuxième sur le phénomène socio-professionnel des épouses de militaires en France. Elena est l’auteure d’une étude sur a réalisation professionnelle des conjointes de militaires en France et en Russie.


1. Qu’est ce qui a déclenché votre intérêt pour les questions de genre et de sociologie militaire ?


Mon intérêt spécifique pour l’armée résulte de mon histoire familiale. Ayant grandi dans une famille de militaires, j’ai vécu plusieurs déménagements avec mes parents. Et je me suis toujours demandée comment ma mère arrivait à garder son activité professionnelle dans les conditions de vie imposées par le métier de mon père. Couturière diplômée elle a travaillé pendant longtemps comme directrice d’une maison de couture. Mais à la suite des mutations, elle a dû abandonner son domaine professionnel initial afin de rejoindre l’armée, elle aussi.

Parallèlement, en regardant la carrière de mon père, je me suis demandée quel rôle avait joué sa famille, et notamment son épouse, dans ce processus. Aujourd’hui retraité, il a eu un parcours professionnel remarquable : après avoir commandé d’un régiment, il a fait une thèse de doctorat pour pouvoir enseigner les sciences militaires. Cet homme a consacré à l’armée plus de 45 ans de sa vie, il a formé quelques générations d’officiers, il est aussi auteur de plusieurs ouvrages académiques. Aurait-t-il été possible d’avoir une carrière aussi brillante sans la contribution et l’engagement personnel des membres de sa famille ? Et si on parle des femmes de militaires, s’agit-il du sacrifice individuel des conjointes, ou est-ce un effet des rôles sociaux de sexe qui forcent la femme de s’impliquer plus dans la carrière de l’homme qu’inversement ? Ces éléments expliquent mon intérêt pour les rapports entre conjoints dans ce domaine unique qu’est l’Armée.


2. Pouvez-vous nous parler de vos travaux de recherches ?


Mes recherches portent sur les conjointes de militaires mais en réalité la problématique est beaucoup plus large et profonde. De fait, la participation des conjointes à la vie professionnelle des maris affecte sérieusement l’organisation interne de l’armée. Je peux même dire que les épouses contribuent à la formation des grandes tendances de l’institution telles comme la politique de recrutement, de rémunération, etc. Par exemple, les sondages menés en France dans les années 1980 montrent que c’étaient les épouses du personnel qui s’opposaient fortement à la féminisation de l’armée. Elles ont évoqué entre autres l’argument de la menace potentielle du personnel féminin pour la stabilité de leurs familles et pour la fidélité conjugale. On voit ainsi que l’influence des épouses de militaires est loin d’être enfermée au sein de la cellule familiale : elle peut orienter les stratégies internes de l’armée.

Je pense que mener cette étude contribuera à trouver les sources pour lutter contre l’inégalité professionnelle et sociale des genres dans la société contemporaine.

3. Avez-vous été inspirée, par des femmes ou des hommes, dans les choix qui ont guidé votre parcours professionnel ? Quels ont été leurs enseignements ?


Faire de la science demande une certaine curiosité et j'ai été très influencée par ma mère. Personne très active, cette femme m’a toujours inspirée par sa capacité à découvrir de nouvelles choses, à être curieuse et étonnée par le monde. J’ai admiré le fait qu’elle ait toujours vécu son expérience dans l’armée comme positive et passionnante même si c’était un changement radical par rapport à son métier initial.

Je mentionnerais aussi une femme vraiment courageuse surtout pour son époque - Olympe de Gouges. Cette femme de lettres française, devenue femme politique, est considérée comme une des pionnières du féminisme et un emblème des mouvements pour la libération des femmes. Au XVIIIème siècle Olympe de Gouges a écrit la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, dans laquelle elle affirmait l’égalité des droits civils et politiques des deux sexes. En raison de son engagement politique, elle a été guillotinée à l’âge de 45 ans. Selon les historiens, elle s'écrie devant la guillotine : « Enfants de la Patrie, vous vengerez ma mort! ». Pour moi c’est un vrai courage. Cette audace peut nous inspirer aujourd’hui à l’époque où on proclame la liberté et la démocratie.

4. Parlez-nous de « Madame Success », site que vous avez créé avec des collègues, et qui cherche à briser le « plafond de verre » actuel.


« Madame Success » est un projet qui est né en 2017 et dont le but est de répondre à la question suivante : Quel est le succès au féminin dans le monde contemporain ? Et d’ailleurs, pouvons-nous séparer la réussite des femmes de celle des hommes ? C’est une vraie question qu’on s’est posé au début, et dont la réponse est loin être simple. Les histoires des femmes que nous racontons sont très diverses mais c’est à travers ces parcours incroyables qu’on peut trouver les tendances qui les unifient. Ces fameuses clés de la réussite que tout le monde aspire à obtenir !

J’exagère un peu mais les femmes que nous avons interrogées dans les différents pays du monde témoignent souvent des choses très communes. J’ai été bluffée par exemple par le fait que l’audace a été classée par toutes les interviewées comme qualité principale de leur caractère. Et je vous invite vivement à les lire, elles sont toutes extraordinaires !

Mais j’estime que la chose la plus importante c’est qu’à travers « Madame Success » les lecteurs peuvent trouver leurs propres moyens de réussir. Inspirées par des exemples de nos héroïnes les femmes peuvent devenir plus courageuses, plus audacieuses, et plus ambitieuses aussi ! C’est ça qui est vraiment précieux !

5. Quels conseils donneriez-vous à des jeunes femmes désireuses de s’engager dans la réalisation d’une thèse de Doctorat ?


En tant que femme engagée dans la recherche scientifique je n’ai jamais remarqué de spécificités liées aux genres des chercheurs, tout du moins dans domaine des sciences humaines et sociales que je connais le mieux. Ainsi Je dirais à tous les hommes et les femmes : si vous voulez étudier le monde – allez-y ! Plongez dans cet univers, lancez-vous dans cette aventure car c’est vraiment passionnant de pouvoir découvrir de nouvelles choses. Les sciences permettent de comprendre la société qui nous entoure mais en plus de ça elles donnent la possibilité de mieux nous comprendre! Chacun est capable de contribuer aux changements globaux dans le monde entier. En fait c’est cette puissance incroyable de la science qui vous motivera à mener des recherches académiques.

0 vue
Women in International Security (WIIS) France

Force instigatrice et fĂ©dĂ©ratrice de changement, dĂ©vouĂ©e Ă  la promotion des femmes dans la sĂ©curitĂ© et la dĂ©fense en France, et Ă  l'Ă©tranger

Courriel: contact@wiisfrance.org

​

Association Loi 1901 Ă  but non lucratif 

© 2018 by Women In International Security (WIIS) France |  Mentions lĂ©gales